Katalog GES



La recherche pour la recherche et la recherche pour la société La recherche publique allemande est-elle autonome?

S'appuyant sur la situation des organismes de recherche en Allemagne, l'auteur s'interroge sur les facteurs qui déterminent le degré d'autonomie des chercheurs vis-à-vis des demandes de la société et met en avant l'importance des structures institutionnelles, c'est-à-dire la manière dont... Full description

1st Person: Schimank, Uwe verfasserin
Additional Persons: Musselin, Christine verfasserin
Source: in Sociologie du Travail Vol. 38, No. 3 (1996), p. 279-292
More Articles
Type of Publication: Article
Language: French
Published: 1996
Keywords: research-article
Online: Volltext
  Search for full text
LEADER 02355nma a2200277 c 4500
001 JST094169403
003 DE-601
005 20180720160854.0
007 cr uuu---uuuuu
008 151230s1996 000 0 fre d
024 8 |a 43150251 
035 |a 43150251 
040 |b ger  |c GBVCP 
041 0 |a fre 
100 1 |a Schimank, Uwe  |e verfasserin  |4 aut 
245 1 3 |a La recherche pour la recherche et la recherche pour la société La recherche publique allemande est-elle autonome?  |h Elektronische Ressource 
300 |a Online-Ressource 
500 |a Copyright: © Association pour le développement de la sociologie du travail - Dunod 1996 
520 |a S'appuyant sur la situation des organismes de recherche en Allemagne, l'auteur s'interroge sur les facteurs qui déterminent le degré d'autonomie des chercheurs vis-à-vis des demandes de la société et met en avant l'importance des structures institutionnelles, c'est-à-dire la manière dont les statuts induisent les configurations relationnelles entre scientifiques et acteurs étatiques, les modes de financement de la recherche et enfin la capacité d'action collective de chaque organisme de recherche. Il montre ainsi que le système scientifique allemand tolère une grande variété de situations institutionnelles tout en restant un modèle équilibré, puisqu'il ne permet ni la recherche que pour la recherche ni une recherche totalement asservie aux demandes de la société. What factors determine how autonomous German researchers are from society's demands ? The answer has much to do with: institutional structures (how statutes cause patterns of relationships to emerge between scientists and public authorities), the ways of financing research, and each research organism's capacity for action. The German scientific system tolerates a wide range of institutional situations while remaining a balanced model, since it makes it impossible either to do research for research's sake or to subordinate research completely to society's demands. 
653 |a research-article 
700 1 |a Musselin, Christine  |e verfasserin  |4 aut 
773 0 8 |i in  |t Sociologie du Travail  |g Vol. 38, No. 3 (1996), p. 279-292  |q 38:3<279-292  |w (DE-601)JST08329127X  |x 1777-5701 
856 4 1 |u https://www.jstor.org/stable/43150251  |3 Volltext 
912 |a GBV_JSTOR 
951 |a AR 
952 |d 38  |j 1996  |e 3  |h 279-292 

Similar Items

Cannot find similar records

Library Services

Search Options

Quick links

Orientation